Articles marqués avec ‘vie privée’

L’INNOVATION TECHNOLOGIQUE EST-ELLE COMPATIBLE AVEC LA PROTECTION DES DONNÉES DE L’UTILISATEUR ?

Written by Laura Puglisi. Posted in La première ère de la transformation digitale E-commerce et Longue Traine

L’Université de Genève propose au public un Mooc sur l’innovation, dont le module 5 traite de la transformation digitale  des médias. Dans cet article je vais me baser sur la séquence 1 du module 5 : “La première ère de la transformation digitale : technologie de l’information, e- commerce, longue traîne” et discuter plus particulièrement du paradoxe entre innovation numérique et protection des données. L’implication des usagers dans l’élaboration de produits est de plus en plus répandue (cf. “crowdfunding” des articles précédents), mais en parallèle, la question de la protection des données n’a jamais été autant présente dans le débat public. Alors innovation numérique peut-elle aller de pair avec la protection des données des utilisateurs ?

 

Innovation descendante ou ascendante ? 

Genève, 13 mai 2020 – Le modèle dit “technology push” a longtemps été dominant en matière d’innovation technologique. Ce modèle élaboré par Joseph Schumpeter met la science et les entreprises au coeur de l’innovation, et si cela a été vrai pendant de nombreuses années, cette vision de l’innovation est en train de changer. Récemment, les firmes ont compris l’importance des usagers dans l’élaboration d’un produit et tentent de plus en plus de les inclure : il s’agit d’un processus bottom-up. Cette vision de l’innovation technologique s’intéresse aux consommateurs directement en abordant une log

ique participative et donc, une innovation ascendante. Les entreprises ne vont plus se contenter d’imposer aux usagers leurs produits, au risque d’en décevoir une grande partie, mais vont plutôt écouter les avis afin de trouver une solution globale qui pourra satisfaire un maximum de consomm

ateurs. Cette tendance à replacer l’usager au centre de l’innovation a été suivie notamment par le géant “Nike” qui en 2018 à Paris avait lancé un concours permettant aux internautes de désigner la pair de leur rêve, les gagnants ont ainsi vu leur paire produite et distribuée par la marque. 

Et quid de la protection des données ?
Le hic de ce paradigme d’innovation ascendante s’inscrit dans la protection des données des usagers. Cette notion de sphère privée est plus que jamais un problème dans notre société actuelle, notamment suite aux divers scandales de Facebook ou plus récemment, de l’application “Zoom”. Cette notion est également floue et très complexe, la plupart des gens ne se rendent même pas compte que leurs données personnelles sont exploitées. Il n’existe par ailleurs pas de consensus sur la définition de la sphère privée, dont chacun a une perception différente et plus ou moins laxiste.
Cependant, à l’ère des smartphones et d’internet, le débat est plus que présent et demande une solution ou au moins, une clarification. Les données personnelles appartiennent légalement à la personne concernée, mais dans la pratique ce droit est difficile à faire valoir. Une des solutions avancée serait de procéder via une banque de données personnelles, dont l’individu aurait le contrôle et pourrait permettre ou non l’accès à un tiers. La faisabilité d’un tel projet reste à prouver, la seule certitude est la criticité de la situation actuelle et le besoin des usagers d’obtenir une solution pour protéger leur vie privée, seul l’avenir nous dira comment.

La protection des données en quelques minutes : https://www.youtube.com/watch?v=MXwKr5wGFwU

LG

Sources : 

  • BADILLO, Patrick-Yves, COLL, Sami, ZIMMERLI, Virginie. La ré-innovation numérique et les nouveaux usages. In: Le futur est-il e-media ?. Paris : Economica, 2014. p. 146-157.
  • BADILLO, Patrick-Yves, ROUX, Dominique. Des réseaux sociaux aux technologies sociales : une ré-innovation numérique ascendante. In: Economica (Ed.). Le futur est-il e-media ?. Paris : Economica, 2014. p. 20-34.

Du Web 1.0 au Web 4.0 : une évolution fulgurante

Written by Laura Puglisi. Posted in Du web 1.0 au web 4.0

Rien ne s’est passé comme prévu. Du monde scientifique à la vie quotidienne, le Web se développe à une vitesse impressionnante. En voulant nous simplifier la vie, il se pourrait bien qu’il en fasse trop. L’évolution du web : montée au paradis ou descente aux enfers ?

Source: cours Innovation, médias et transformation digitale (Badillo, UNIGE, 2019)

De l’invention à l’innovation

Badillo (2019) explique qu’Internet atteint 50% des ménages en moins de 5 ans (Cours Innovation, médias et transformation digitale, UNIGE, 2019). A titre comparatif, il aura fallu environ 70 ans au téléphone, 50 ans à la radio et 15 ans à la télévision pour s’imposer. Pour les réseaux sociaux qui s’ensuivent, c’est moins de 2 ans avant d’atteindre la moitié des ménages. Ces chiffres soulignent la rapidité avec laquelle cette invention « Web » pénètre la société, la changeant à jamais. En se propageant, l’invention se transforme en innovation.

Evolution du Web 

Alors que le web 1.0 se développe dans le monde scientifique du CERN, il prend quelques années seulement à atteindre le commun des mortels. Il commence par changer les mondes économiques et commerciaux. Avec les réseaux sociaux, le web 2.0 transforme le monde social : correspondre avec des individus à l’autre bout du monde n’a jamais été si simple et rapide. Les relations amicales, amoureuses et même sexuelles prennent un nouveau tournant. Le web 3.0 se met à détecter « nos » goûts : ses algorithmes orientent nos recherches et formatent nos sources d’intérêts. Émerge alors le web 4.0 qui va jusqu’à modifier la structure même des foyers : les objets connectés sont intelligents et ils vivent à nos côtés. Les robots nous accompagnent, chaque jour, sous toutes les formes.

Rien ne s’est passé comme prévu ?

Même si tout n’était pas prévu, Berners-Lee – l’inventeur du World Wide Web – a toujours rêvé d’un grand avenir pour son invention. Mais que nous réserve la suite ? Car s’il permet un accès illimité à de grandes quantités d’informations, le Web met de plus en plus en péril des valeurs fondamentales, comme le droit à la vie privée. Traquées au quotidien, dans toutes les activités, nos données personnelles sont stockées par les géants du Web qui possèdent un pouvoir gigantesque. Quelle sera la suite ? Un renforcement de ce système inégal entre traqueurs et traqués ? Ou un changement de voie pour garder le meilleur du Web… en supprimant ses mauvais côtés ?

Un avenir prometteur

Dans une interview accordée à Bosch, Berners-Lee souligne ce grand problème du Web : « Les gens se rendent compte que leurs données personnelles sont utilisées dans un système et que ce système est utilisé pour manipuler les gens. » [traduction personnelle] Pour résoudre ce problème, il travaille sur une plateforme nommée Solid. L’objectif ? « Que les données ne soient plus stockées par des entreprises individuelles telles que Google, Amazon ou les fournisseurs de médias sociaux, même si leurs logiciels sont utilisés. Elles devraient plutôt être stockées là où l’utilisateur le souhaite. De cette façon, chacun pourrait mieux contrôler ses propres données, qui seraient stockées dans des pods. Les paramètres de chaque pod permettraient aux utilisateurs de décider eux-mêmes quels fournisseurs, tels que les applications de santé, sont autorisés à accéder aux données qu’il contient. » [traduction personnelle]

Cette nouvelle invention permettra certainement au Web de continuer son chemin impressionnant, au-delà des nuages qui se dressent sur sa route.

 

Vous souhaitez approfondir vos connaissances sur les différents « Web » ? Retrouvez nos articles sur les Web 1.0, 2.0, 3.0 et 4.0. Inscrivez-vous aussi au MOOC de l’Université de Genève Innovation, médias et transformation digitale dispensé par Medi@lab sur la plateforme Coursera!

 

© Gerd Altmann / Pixabay

Références:

Badillo, P.-Y. (2020). Cours « Innovation, médias et société numérique ». Module 4. Medi@lab. Université de Genève.

Berners-Lee, T. (2019). The future of the Internet. Bosch. Consulté le 9 mai 2020 à l’adresse: https://www.bosch.com/stories/future-of-the-internet/

Bosch Global (2019). Experts@IoT: Tim Berners-Lee, Inventor of the World Wide Web. Youtube. Consulté le 9 mai 2020 à l’adresse: https://www.youtube.com/watch?v=aEL_iVLBjrY&feature=emb_logo

Solid. Consulté le 9 mai 2020 à l’adresse: https://solid.mit.edu/

Zapater, J. J. S. (2014, April). From web 1.0 to web 4.0: The evolution of the web. In Proceedings of the 7th Euro American Conference on Telematics and Information Systems (pp. 1-1).

 

Article rédigé par Sophie Duperrex