Articles marqués avec ‘Big Data’

L’ère du Big Data : Le monde à la merci des données

Written by Jennifer N.. Posted in Les fondamentaux de la transformation digitale

Le Big Data est apparu dans les années 90 grâce aux améliorations des systèmes de stockage de l’information. Il a pris une ampleur telle que selon de nombreux économistes le Big Data représente l’or noir du 21ème siècle. Pour mieux comprendre ce que cela signifie, nous allons détailler les enjeux de ce phénomène.

Le Big Data signifie en français « données massives » ou encore « mégadonnées ». Il est question ici de toutes les informations que l’on peut récolter grâce à des appareils électroniques connectés. Lorsque l’on fait une recherche sur Google ou que l’on « like » une photo sur Facebook, ceci génère une information qui est ensuite stockée sous forme de données. Cependant, telles quelles, les données ne peuvent pas réellement être utilisées. Il a donc fallu créer des algorithmes assez puissants pour traiter, organiser et exploiter ces données.

Comprendre le Big Data en 5 points 

Pour mieux concevoir ce qu’est le Big Data, il est possible de le définir et de le décortiquer selon 5 paramètres clés, les 5V :

Une innovation à double tranchant 

Vous l’aurez compris, ces données représentent une mine d’or pour toute personne ou groupe sachant les maîtriser. Mises bout à bout, elles peuvent déterminer les habitudes de consommation d’une personne ou d’une population entière ou encore prédire des événements divers tels que la météo, le taux de remplissage d’un hôtel ou l’apparition de maladies. Cependant, comme dans toute technologie, des avantages et des inconvénients existent.

Les avantages :

  • Optimiser les ventes : que ce soit pour les entreprises privées ou publiques, les données sont primordiales. Elles permettent d’optimiser l’offre en fonction des clients ou utilisateurs. Ainsi les CFF sont capables de prévoir le taux de remplissage de leurs trains pour offrir à l’usager la possibilité de choisir la course qui lui conviendra le mieux. Dans un autre domaine, Apple par exemple utilise les données pour améliorer ses produits et augmenter ses ventes.
  • Aider les patients : dans le secteur médical, les données sont d’une aide précieuse lorsqu’il s’agit de mettre en place ou d’ajuster le traitement d’un patient.

Les inconvénients :

  • La protection des données : c’est l’inconvénient majeur car il est difficile de garantir une protection complète de la vie privée sur internet. En effet, on se souvient tous des scandales liés à des vols de données ces dernières années.
  • Garantir la démocratie : comment garantir une démocratie totale lorsque des informations sur le comportement de vote et sur les intérêts d’un peuple sont utilisées pour promouvoir un camp plutôt qu’un autre ? Cette problématique est parfaitement illustrée par l’affaire Cambridge Analytica.

Cette technologie étant relativement jeune, tout l’enjeu sera de trouver un équilibre pour que ces données profitent au plus grand nombre, et ce, avec le minimum d’effets négatifs.

Le développement du Big Data a été possible, grâce aux avancées technologiques de ces dernières années que nous vous avons détaillées dans nos précédents articles. Pour en savoir plus, découvrez le MOOC « Innovation, médias et transformation digitale » de l’Université de Genève. Il vous permettra de suivre des cours en ligne pour approfondir, entre autres, vos connaissances sur les fondements technologiques et économiques de la transformation digitale.

60 secondes pour mieux comprendre le Big data:

JN/LF

Suivez Medi@lab-Genève sur les réseaux sociaux :

   

Références:

Les algorithmes : amis ou ennemis de notre société ?

Written by Lisa F.. Posted in Les fondamentaux de la transformation digitale

MOOC en innovation, médias et transformation digitale – La semaine passée, nous vous présentions la numérisation et la convergence. De ces innovations se sont développées l’intelligence artificielle et le machine learning, des procédés qui permettent notamment l’usage d’algorithmes sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, nous vous présentons les divers domaines d’application de ces calculs et faisons le point sur leur portée et leurs effets pour notre société.

Avec l’arrivée de la numérisation, l’intelligence artificielle et le machine learning se sont aussi développés. Les réseaux sociaux en particulier, sont au cœur de cette évolution via l’usage des algorithmes : ceux-ci permettent de sélectionner des types de publications bien spécifiques à mettre en avant, grâce aux instructions contenues dans l’algorithme. Leur fonctionnement n’étant pas toujours rendu public par les sociétés qui les utilisent, comme Facebook ou Google, ils suscitent nombre d’interrogations chez les internautes et dans la société en général. Notamment car leurs effets concrets sur notre population sont encore flous.

Leur portée n’étant pas limitée aux influenceurs qui opèrent sur les réseaux sociaux, nous avons recensé leurs domaines d’activité en fonction de leur rôle dans la société (cliquez sur les images pour les agrandir!) :

Peut-on échapper aux algorithmes ?

L’utilisation d’algorithmes est donc en pleine croissance et s’étend au-delà des réseaux sociaux. Leurs effets négatifs ont notamment des impacts sur les médias qui dépendent de ces plateformes : ils doivent redéfinir leur stratégie de contenu afin de bénéficier des retombées publicitaires liées à leur usage. Et ce, parfois au détriment de leurs employés, comme VoxMedia qui a dû licencier une cinquantaine d’employés actifs dans le secteur vidéo. Alors s’il n’est pas possible d’échapper à cette innovation, ni d’en freiner son déploiement, il est en revanche envisageable d’apprendre à vivre avec les algorithmes. Selon un rapport du CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) publié en 2017, il faut former les citoyens et les utilisateurs d’algorithmes afin de rendre ces derniers plus compréhensibles et ainsi favoriser leur transparence. Ils doivent aussi être testés et contrôlés fréquemment afin d’éviter les dérives éthiques.

Nous vivons dans une ère qui ne cesse d’innover, souvent pour nous faciliter la vie et parfois au détriment de notre libre-arbitre. La solution pour en tirer tous les avantages, sans y laisser sa capacité de décision, réside dans la formation et l’apprivoisement de ces outils technologiques. Le MOOC en innovation, médias et transformation digitale de l’Université de Genève prodigue des enseignements-clés pour comprendre les transformations de notre société.

LF/JN

Suivez Medi@lab-Genève sur les réseaux sociaux :

   

Références:

  • Badillo, P.-Y. (8 mars 2019). Médias: le piège « algorithmique ». Consulté à partir de https://www.tdg.ch/reflexions/medias-piege-algorithmique/story/10332801
  • Delmi, D. (12 septembre 2019). Comment les réseaux sociaux nous enferment dans des bulles de filtres ! Consulté à partir de https://www.bilan.ch/opinions/david-delmi/comment-les-reseaux-sociaux-nous-enferment-dans-des-bulles-de-filtres
  • Gola, R. (20 février 2020). Publicité numérique et encadrement des algorithmes. Consulté à partir de https://theconversation.com/publicite-numerique-et-encadrement-des-algorithmes-89389
  • Höinghaus, C. (7 juillet 2016). Des algorithmes pour l’économie? Consulté à partir de https://www.ictjournal.ch/news/2016-07-08/des-algorithmes-pour-leconomiewww.ictjournal.ch
  • Khal, P. (10 octobre 2019). Les algorithmes des médias sociaux: des amis qui vous veulent du bien (ou pas?) Consulté à partir de https://swello.com/fr/blog/algorithmes-medias-sociaux/
  • Neuer, L. (30 janvier 2018). Algorithmes :  » Ce sont les individus qu’il faut responsabiliser « . Consulté à partir de https://www.lepoint.fr/editos-du-point/laurence-neuer/algorithmes-ce-sont-les-individus-qu-il-faut-responsabiliser-29-01-2018-2190382_56.php
  • Van Cutsem, N. (23 février 2020). Ils traquent le coronavirus sur les réseaux sociaux. (2020, February 23). Consulté à partir de https://www.rts.ch/info/monde/11102769-ils-traquent-le-coronavirus-sur-les-reseaux-sociaux.html

« Data is King, Big Data is Emperor »

Written by Charlotte G.. Posted in "Googlization" et transformation digitale, MOOC Innovation, médias, transformation digitale

Le Web 4.0 et les objets connectés constituent une révolution numérique déjà en marche, dont la croissance est exponentielle. L’information numérique n’est plus véhiculée seulement par votre smartphone, mais possiblement par votre voiture, votre maison et même votre montre! Quelles sont les conséquences sur nos sociétés? Est-il nécessaire d’être vigilant? Retour sur cette transformation digitale. L’institut Medi@lab de l’Université de Genève, dans le MOOC « Innovation, Médias et Transformation digitale », vous éclaire sur cette thématique d’actualité.

Êtes-vous un mobinaute 4.0?

Après le Web 1.0 et le Web 2.0, nous vivons aujourd’hui dans l’ère du Web 3.0. Ce Web Sémantique dans lequel les technologies gagnent en puissance est fondé sur l’innovation majeure qu’est la mobilité. Caractérisé par les recherches vocales, il fonctionne sur la base du langage naturel. Par exemple, Apple a instauré depuis 2010 la fonctionnalité « Siri » sur ses Iphone. Il s’agit d’une voix personnalisable, à laquelle il est possible de déléguer certaines recherches d’informations et de tâches diverses. Quel temps fait-il? Quelle est la recette de la tarte aux pommes? Dis à Maman que j’arrive… Il est encore étrange pour vous de parler à votre smartphone? Alors vous serez surpris des possibles du Web 4.0!

Web 4.0 et Big Data, un cocktail d’innovations

Le Web 4.0 est le Web Intelligent. Il est également appelé l’Internet des Objets ou « Internet of Things » (IOT).

L’Internet des Objets est une « infrastructure mondiale pour la société de l’information, qui permet de disposer de services évolués en interconnectant des objets grâce aux technologies de l’information et de la communication ». UIT

Bill Gates, fondateur de Microsoft, souligne l’importance du contenu, à travers la formule « Content is King », en 1996. Cependant, la puissance des données renverse ce principe et nous parlons à présent de Big Data.

Qu’est-ce? L’essor du Big Data est caractérisé par son traitement de l’information à une échelle jamais connue auparavant! Les technologies en cours permettent des innovations majeures, prenant la forme d’objets connectés ou « smart ». Ces objets intelligents communiquent et interagissent entre eux en temps réel et récupèrent les informations sur leurs usages et usagers. Ainsi, ces nouvelles technologies renouvellent complètement la dynamique d’innovation.

Les 4V du Big Data

Le caractère pervasif du Web 4.0 dans nos vies quotidiennes

Les changements engendrés par le Web 4.0 sont nombreux et expliqués dans cette vidéo. Certains individus pensent que l’Internet des Objets possède la capacité de changer le monde par sa force de pénétration et la puissance qu’il a d’imprégner rapidement plusieurs domaines de notre quotidien.

Effectivement, les objets connectés nous dispensent de certaines tâches. Leur visée est utilitaire et veut faciliter la vie des usagers.

Dans le domaine de la santé, les objets connectés jouent sur la sécurité et l’aide à la personne, par le biais de la géolocalisation.

Par ailleurs, le concept de maison intelligente, ou « Smarthome » prend de l’ampleur via un système de domotique de plus en plus complet (portes, chauffage, lampes, réfrigérateurs, machines à laver…). Tout ce qu’il est possible de connecter devient une réalité!

Parallèlement, le phénomène de « Smart City » se développe progressivement. Les objets sont connectés cette fois à l’échelle d’une ville (voitures autonomes et partagées, drones, réalité augmentée…).

Enfin, dans le domaine de l’industrie, on voit apparaître le concept de « Industrie 4.0 ». Il s’agirait d’une nouvelle révolution industrielle, impulsée par le Web. Ce bouleversement impacte aussi bien la production que la distribution (nourriture délivrée par des robots autonomes, par exemple).

Drone connecté au smartphone

Un monde digital né sous l’impulsion de la 5G?

En télécommunications, l’appellation 5G désigne la 5ème génération des standards de téléphonie mobile. En termes de débits, ceux-ci sont encore plus rapides que la 4G! Il s’agit de la technologie clé du Web 4.0, car elle permettrait de répondre à l’innovation des objets connectés et du « tout internet » ou « Internet of Everything ».

Une innovation destructrice? Cliquez pour en apprendre plus

Charlotte Goffin

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à liker et partager sur

 

Références :

  • Badillo, P-Y. (2020). Module 4 : Transformation Digitale & Googlization des médias. Innovation, Médias et Société Numérique, Université de Genève.
  • Badillo, P-Y. (2020). Séquence 7 : Communication Digitale. Pratique de la Communication, Université de Genève.