Réseaux de diffusion: l’implantation tardif du télégraphe en Suisse

Written by Laura Puglisi. Posted in La galaxie Marconi, l'ère des réseaux de diffusion

[MOOC: Innovations, Médias et Transformation digitale] Multiples sont les découvertes majeures à travers l’histoire, théories et innovations qui ont mené à une communication qui s’exploite pourtant de façon si évidente aujourd’hui. Dans le cadre d’un cours au sein du master de Médi@LAB de l’Université de Genève, nous nous sommes intéressées à l’implantation du télégraphe, qui se situe au commencement de cette épopée, et plus particulièrement au cas de la Suisse.

Transmettre des informations simples d’un point à un autre. Voilà le but du télégraphe optique de Chappe, créé en 1794 en France. Ce premier outil de télécommunication a permis de relier Lille à Paris et à ce stade, il est utilisé à des fins militaires uniquement. Si cette communication à distance paraissait comme une réelle innovation, elle ne garantissait cependant pas la transmission en cas de mauvais temps. Selon l’ouvrage « Les 100 mots de la télécommunication » de Dominique Roux et Patrick-Yves Badillo, c’est grâce à des découvertes essentielles quelques années plus tard, la première ligne de télégraphe électrique est inaugurée et mise à disposition de la population en 1839. Et même si le système restait limité à 17 mots par minutes, on assistait aux prémices de la communication en Europe !

 

Le personnel télégraphique du bureau du télégraphe de Lucerne, 1856-7. Source: Musée de la communication, Berne

La Suisse va à son rythme…

Il faudra attendre le début des années 1850 pour que la Confédération implante ses premières lignes, se positionnant en dernière place des pays en voie d’industrialisation. L’impulsion du développement des infrastructures télégraphiques et par la suite téléphoniques, est la guerre civile du Sonderbund en 1847. Diffuser le télégraphe au moment où la Confédération est transformée en un État moderne permettait « une influence salutaire fortifiante sur l’unité morale ou matérielle du pays ». C’est ce qu’a affirmé la Commission du Conseil national sur l’établissement du réseau télégraphe électrique en Suisse dans un rapport le 27 décembre 1851. Si elle a, elle aussi, opté pour la création d’un réseau télégraphique, c’est pour une utilisation de contrôle et de défense du territoire en premier lieu.

D’une utilisation militaire à une cohésion sociale

Télégraphe, 1850. Source: Musée de la communication/Daniel Rihs (photo)

1848 est une date qui fait tilt en Suisse ! La nouvelle Confédération connaissait à cette période un réel processus de démocratisation, et le domaine des télécommunications n’en a pas été épargné. Il lui paraissait important de donner accès aux réseaux au plus grand nombre de la population, contrairement à la majorité des pays voisins qui eux limitaient l’autorisation à certaines classes sociales. C’est pourquoi des directives de tarifs bas donnaient la possibilité d’utiliser les télégraphes dans un but de faciliter les relations des publics. Le gouvernement suisse jugeait les télécommunications comme indispensables à la vie sociale du pays. Bien que la Suisse soit souvent considérée comme retardataire dans certains domaines, on ne peut lui reprocher d’avoir été sur le premier front des aspects sociaux dans les télécommunications.

Mots-clefs : , , , ,