La convergence numérique : quel intérêt pour l’éducation ?

Written by Lisa F.. Posted in Les fondamentaux de la transformation digitale

A la rentrée 2020, l’Université de Genève lancera un MOOC en innovation, médias et transformation digitale. Dans ce cadre, nous vous proposons six articles traitant des fondamentaux de la transformation digitale afin de donner aux futurs apprenants un avant-goût des sujets abordés dans la formation. Cette semaine, la convergence et la numérisation sont à l’honneur : ici, quid des effets de la convergence numérique dans l’éducation ?

Convergence numérique (source: pixabay)

La convergence numérique ou technologique amenée par l’arrivée d’Internet et des smartphones, fait aujourd’hui partie de notre quotidien : nous effectuons différentes tâches comme regarder la télévision ou écouter de la musique sur un même appareil, alors qu’avant ces deux activités auraient nécessité respectivement un poste de télévision et une radio. Les fonctionnalités qu’offraient auparavant différents appareils convergent (c.-à-d. se dirigent vers un point commun), de sorte à pouvoir disposer d’un maximum de ressources sur un seul et même support. Si certains évoquent l’aspect pratique de cette innovation dans la vie quotidienne, d’autres s’interrogent sur son impact dans le domaine de l’éducation.

Vers une nouvelle pédagogie… 

Cliquez dessus pour agrandir Numérisation et convergence (source: canva)

Grâce à la convergence numérique et à la numérisation croissante des données, de plus en plus de formations, tels que les MOOC, sont dispensées en ligne, en particulier durant cette période pandémique. Ceci propulse les technologies de l’information et de la communication (TIC) au centre de l’apprentissage : les enseignants scolaires utilisent des applications comme Quizlet pour enseigner les langues, les professeurs d’Université se filment pour diffuser leurs cours via Zoom et les plateformes de cours en ligne comme Moodle sont prises d’assaut. Cette « culture de la convergence », décrite par Jenkins (2006) donne lieu à de nouvelles pratiques d’apprentissage voulues par les utilisateurs : aller à la recherche de l’information afin de « faire pour apprendre » (Kerneis et al. 2012) et mettre en commun les multiples données trouvées, par des interactions sociales. Ceci implique un travail analytique supplémentaire pour l’apprenant, qui ne peut pas se reposer sur des informations vérifiées transmises directement par un expert. L’élève doit alors acquérir de nouvelles compétences afin de bénéficier de la méthode d’apprentissage désirée, ce qui peut avoir un impact positif sur sa motivation.

… et de nouvelles matières d’apprentissage

Pour les enseignants de primaire et les professeurs d’Université et de Hautes Ecoles, la convergence numérique implique également de nouveaux sujets d’apprentissage. Si les apprenants ou élèves sont maintenant familiarisés avec les outils numériques, il est nécessaire qu’ils en comprennent le fonctionnement afin de les appliquer de manière adéquate à leurs études. En effet, il apparaît d’une part que les utilisateurs de médias sociaux et numériques ne prêtent guère attention aux données sensibles pouvant être diffusées sur ces plateformes et, d’autre part, que les techniques de recherches effectuées sont limitées. De fait, elles ne sont pas applicables à des fins éducationnelles. Il est donc du ressort des professionnels qui souhaiteraient utiliser les TICs dans leurs formations, de sensibiliser et de former les apprenants à l’usage de ces outils (ibid.). Dans cette optique, le MOOC de l’Université de Genève propose un module consacré aux définitions et aux enjeux des médias, notamment numériques.

La vision présentée dans cet article est empreinte d’optimisme face à la convergence numérique dans l’éducation et à la numérisation des formations, mais un lecteur plus pessimiste pourrait se demander si la formation à distance ne finira pas par avoir un impact néfaste sur les connaissances intellectuelles, décomplexifiées par les contacts superficiels qu’offre le numérique.

LF/JN

Suivez Medi@lab-Genève sur les réseaux sociaux :

   

Références:

  • Kerneis, J., Coutant, A., Assogba, H. et Stenger, T. (2012). Les natifs numériques profitent-ils de la convergence ? Constats nuancés et pistes de réflexion pour les éducateurs. Études de communication : langages, information, médiations, (38), 53–68. doi: 10.4000/edc.3386
  • Jenkins H. (2006). La Culture de la convergence. Des médias au transmédia, trad. de l’anglais par C. Jaquet, Paris, A. Colin/Ina Éd., coll. Médiacultures, 2013 [2006], 336 pages.
  • www.villesnumeriques.org : le concept de la convergence numérique – réalité et enjeux
  • www.lebigdata.fr: convergence technologique

Mots-clefs : , , , , , , , , ,