Archives de l’auteur

« Traitement de l’information identitaire (patrimoine symbolique) par les médias écrits et construction d’une identité collective de conurbation. Une étude de cas: la mise en place du Projet franco-valdo-genevois (2005-2008) »

Written by Tappolet. Posted in Les doctorants, Recherche

Sans titre

Grégory Tesnier

 Directeurs de thèse

Professeur P.-Y. Badillo – Uli Windisch

 Sujet de la thèse

Construire et développer des projets d’intégration territoriale l’échelle d’une conurbation est un exercice politique qui nécessite un travail de communication particulier. Les politiques publiques se basent ainsi sur des  stratégies et des outils de communication originaux pour mettre en valeur une identité collective propre à l’ensemble d’une agglomération. L’agglomération franco-valdo-genevoise offre ici un champ d’étude particulièrement intéressant. Cette dernière est composée de plus de 200 communes, suisses et françaises, où résident aujourd’hui près de 800000 habitants. Pour combattre les discontinuités administratives à l’intérieur de cet espace, les autorités françaises et suisses ont décidé de renforcer la coopération transfrontalière à travers un défi commun: le Projet d’agglomération franco-valdo-genevois lancé en 2005 (qui se nomme aujourd’hui Grand Genève). Cette démarche a abouti à la signature, le 5 décembre 2007, d’une Charte d’engagement. La période qui s’étend du début de l’année 2005 au début de l’année 2008 constitue alors l’enfance d’un Projet politique de conurbation dont l’ambition est de se développer toujours davantage. C’est cette période de l’enfance du Projet que notre recherche se  propose d’étudier. Nous analysons comment le Projet d’agglomération franco-valdo-genevois – et notamment le message identitaire qui lui est lié – a été traité dans la presse entre 2005 et 2008. Cette recherche permet également de définir et d’utiliser la notion de « patrimoine symbolique identitaire » comme outil d’analyse des discours politiques et médiatiques.

« La communication de crise dans les organisations publiques »

Written by Tappolet. Posted in Les doctorants

Anne-claude Steiner

Anne-Claude Steiner

Directeur de thèse

Professeur P.-Y. Badillo

 Sujet de la thèse

La communication de crise est un domaine transversal de la communication qui prend aujourd’hui de plus en plus d’importance. Les collectivités, tout comme les entreprises, doivent se préparer à gérer des situations de crises et déployer une communication circonstancielle.

Ainsi, ce travail a plusieurs objectifs. Le premier consiste à faire un rapide état des lieux de la communication de crise dans les organisations publiques à Genève. Ensuite, il conviendra d’analyser plus spécifiquement les enjeux politiques, stratégiques et organisationnels de la communication de crise dans ces organisations. Cette analyse débouchera sur l’élaboration d’une méthodologie.

Le futur est-il « e-media »? une publication de Medi@LAB en collaboration avec Paris Dauphine

Written by Tappolet. Posted in Travaux d'étudiants

Badillo 1Interview du Professeur Patrick-Yves Badillo

Comment le colloque « Le futur est-il « e-media » ? » a-t-il vu le jour ?

Ce colloque international est le fruit d’une étroite coopération entre le Medi@LAB de l’Université de Genève que je représente, l’Université Paris Dauphine avec le Professeur Dominique Roux, et la Columbia University représentée par le Professeur Eli Noam. L’idée était d’inviter des experts de haut niveau, issus à la fois du monde académique et du monde professionnel, à venir partager avec le public leurs connaissances et leurs pistes de réflexions. Par ailleurs, ce colloque était l’occasion d’annoncer le lancement de la formation continue de Medi@LAB en Business communication, expertise web et réseaux sociaux.

 

Comment est née l’idée d’écrire un ouvrage  en rapport avec les  sujets abordés pendant le colloque?

Le prestige lié à cet événement, tant par la qualité des intervenants et des conférences que par la haute fréquentation du public, nous a naturellement amenés à entreprendre un ouvrage collectif visant à rassembler les multiples réflexions qui en ont découlé. Les thématiques du colloque sont vouées à intéresser un très large public, car la profonde mutation des médias et des nouveaux médias a des impacts à plusieurs niveaux dans notre quotidien qu’ils soient économiques, sociétaux ou politiques.

Le Petit Journal de Yann Barthès, un contre-journal ? Analyse comparative du traitement de l’actualité politique française par Le Petit Journal de Canal+ et le 20H de TF1, par Virginia La Haye

Written by Tappolet. Posted in Mémoires de diplôme

Virginia-La-Haye

Soutenance le 12 juin 2014

Depuis 2006, l’émission d’infodivertissement Le Petit Journal ne cesse de faire parler d’elle en révélant chaque soir de semaine les ratés de communication des acteurs de la vie politique française. Quelle est sa posture journalistique ? Quel genre d’information traite-t-il ? Cet artefact du Journal Télévisé propose une nouvelle approche du travail de journaliste.

Le langage du Mamco. Musées d’art et Internet : un mariage de raison ? Analyse et mise en perspective de la communication du Mamco sur son site internet par Nina Langeset

Written by Tappolet. Posted in Mémoires de diplôme

Nina_LangesetSoutenance de mémoire le 12 juin 2014

« Je veux donner sa chance au regard » nous dit Christian Bernard, directeur du Musée d’art moderne et contemporain de Genève. Notre étude tente de saisir quels sont les fondements de la communication du Mamco, en quoi est-elle si singulière et que nous révèle-t-elle sur son identité muséale et sur sa relation avec le public. En vue de dégager une posture communicationnelle spécifique, notre travail examine le site internet du Mamco et le compare à celui de cinq autres musées d’art.

Chanel N°5 et l’image de la femme : identité de marque, image et mythologie de Lena Steffen

Written by Tappolet. Posted in Mémoires de diplôme

Lena_SteffenSoutenance le mardi 03 juin 2014.

Nous avons trois pôles principaux auxquels nous nous intéressons à travers ce sujet: la communication publicitaire, le caractère mythique de N°5 et sa transmission à travers la communication publicitaire, et  le positionnement de l’image de la femme au sein de la diffusion de ce mythe.

Zoom sur un métier de la communication : le porte-parole

Written by Tappolet. Posted in Travaux d'étudiants

Fichemétier

Le porte-parole :

C’est l’étendard de la communication externe de l’entreprise. Il est sollicité par les journalistes et les médias. Son rôle est indispensable pour diffuser une communication solide et sans faille. Il est multitâche afin d’exercer la diversité des activités qui lui sont attribuées. C’est un parfait orateur mais il participe aussi à la rédaction de communiqués de presse et à l’organisation d’événements.

Une étudiante rencontre Olivier Perez Kennedy

Written by Tappolet. Posted in Travaux d'étudiants

Fondateur de l’agence Enigma, Olivier Perez Kennedy conseille les étudiants à se lancer dans des projets pratiques, faire des stages et lire pour être toujours « up to date ».

“Dans le travail il n’y a pas de note, c’est pass or fail et presque pass, c’est aussi nul que fail.”

En tant que fondateur et président d’Enigma, en quoi consistent vos activités?

Mes activités principales sont le développement business, la stratégie, la création de stratégie et le management de l’équipe. J’ai une implication stratégique sur les solutions proposées à nos mandataires.

Quelle a été votre formation professionnelle?

J’ai suivi une formation d’acteur.

A la suite de vos études, quel a été votre parcours professionnel?

J’ai fait pendant 5 ans une carrière d’acteur dans laquelle j’avais aussi un groupe de théâtre et une petite boîte de production. J’ai fait de la communication pour cette boîte-là et une autre entreprise m’a engagé. Je suis devenu membre du board de l’entreprise et ensuite d’autres actionnaires m’ont embauché pour faire de la communication pour eux. Finalement j’ai décidé de monter une agence de communication qui ne ressemblait à aucune avec lesquelles j’avais travaillé moi-même. J’avais envie de créer quelque chose de rêvé et d’être le partenaire idéal pour les mandataires.

Un étudiant reporter à notre remise de diplôme

Written by Tappolet. Posted in Travaux d'étudiants

UNIGE9

Plus de huitante diplômes ont été remis jeudi dernier dans les bâtiments de l’Uni-Mail à Genève. La cérémonie couronnait les formations en sociologie et celles de communications et médias.

 

L’ambiance était à la cérémonie officielle jeudi dernier à l’Université de Genève. 81 nouveaux gradués ont officiellement reçu leur distinction lors de la soirée de remise des diplômes des études en sociologie et communication-médias.

A 18h30, heure du début des festivités, l’auditoire MR280 de l’Uni-Mail n’est pas encore rempli. Mais la cérémonie démarre de façon très solennelle, par un discours de bienvenue. Dans l’assemblée, des étudiants, presque tous en tenue de rigueur. Costumes pour les hommes, robes pour les femmes. Mais les nouveaux diplômés ne sont pas seuls : beaucoup de parents et proches sont venus assister à ce qui, pour bon nombre d’étudiants, symbolise le point final des allées et venues sur les bancs universitaires. « C’est un moment important d’échange et de convivialité », souligne le professeur Patrick-Yves Badillo, directeur du Master en Journalisme et Communication.

Nos étudiants rencontrent la responsable presse du Musée d’Art Moderne et Contemporain de Genève

Written by Tappolet. Posted in Travaux d'étudiants

« Il est essentiel de travailler pour quelque chose auquel on croit »

« Il est essentiel de travailler pour quelque chose auquel on croit »

Sophie Eigenmann est depuis 2011 responsable en relations presse au Mamco, Musée d’art moderne et contemporain de Genève. Son parcours professionnel est particulièrement riche et varié dans le domaine de la communication et du journalisme. Les nombreuses rencontres et relations qu’elle a pu nouer au fil du temps ainsi que ses multiples expériences dans le monde culturel l’ont poussée à se diriger vers le Mamco.

Son parcours

Sophie Eigenmann entre dans le monde du travail après l’obtention d’une Licence en lettres à l’Université de Genève en 2003. Elle postule pour un stage à Scènes Magazine sans s’imaginer que cette expérience professionnelle va lui ouvrir les portes du domaine de la communication. Elle y fait de nombreuses rencontres et se construit un réseau de contacts. Elle avoue être très attachée à ce magazine qui lui a donné la possibilité d’élargir ses connaissances, à la fois pratiques et relationnelles dans le domaine culturel. À la fin de son stage, elle va mettre à profit ses acquis grâce à de nombreux mandats dans la communication au sein de différentes structures. Elle va ainsi travailler pour une galerie d’art, dans un théâtre, pour de nombreux festivals mais aussi pour le Service culturel de la Ville de Genève. Pendant près de dix ans, Sophie Eigenmann jongle avec ces nombreux postes temporaires, complète ses revenus par l’écriture de piges pour la radio, la presse écrite, en ayant l’impression de « transporter son bureau sur son vélo ». Après plusieurs années enrichissantes, elle décide de fixer son bureau dans les locaux du Mamco.

Nos étudiants enquêtent sur l’étude JAMES

Written by Tappolet. Posted in Travaux d'étudiants


paInterview Maître d’enseignement et de recherche Patrick Amey

Quelles ont été vos motivations pour un tel projet ? Ont-elles été différentes de celles de la première recherche menée sur ce sujet ?

Les motivations ont été de trois ordres : la participation à une recherche à l’échelle nationale incluant toutes les régions suisses, des motivations liées au statut du chercheur et enfin la possibilité de créer des liens avec des chercheurs appartenant à d’autres domaines de recherche.

La première est donc principalement d’ordre intellectuelle. La seconde s’explique par le fait qu’une telle recherche a permis de tisser des relations avec les autres universités ainsi qu’avec leurs chercheurs. La troisième a permis de côtoyer des chercheurs appartenant à divers domaines comme ce fut le cas avec Daniel Suss, psychologue des médias.

Les motivations entre la 1ère étude (datant de 2010) et la 2ème (2012) ont été les mêmes. Le but était d’obtenir une perspective longitudinale et d’ajouter quelques questions supplémentaires au questionnaire précédent. L’affinement du questionnaire a été alors possible, permettant de mieux connaître les programmes utilisés par les adolescents ainsi que leurs programmes et contenus préférés (séries, musiques préférées).

CERN: Les leçons de communication de James Gillies

Written by Tappolet. Posted in Non classé

Medi@LAB-Genève a eu l’honneur, le 25 septembre 2013, d’accueillir le Dr. James Gillies, Directeur de la Communication et porte-parole du CERN, pour une leçon inaugurale. Avec pédagogie et humour, le spécialiste a décrit la stratégie de communication du CERN à travers des faits ayant marqué l’organisation. Ou comment bâtir une notoriété et gagner l’intérêt du plus grand nombre pour un domaine scientifique complexe. Plus grand laboratoire de physique des particules du monde, le CERN, grâce aux recherches menées avec le LHC, est à nouveau au centre de l’actualité internationale. La découverte du boson de Brout-Englert-Higgs, en juillet 2012, a permis de confirmer les travaux de François Englert et Peter Higgs, devenus lauréats du Prix Nobel de physique, ce mardi 8 octobre 2013.

Congrès Suisse de Sociologie 2013, Université de Berne, 26-28 juin 2013

Written by Tappolet. Posted in Publications et colloques, Recherche

A l’occasion du Congrès Suisse de Sociologie 2013 qui a lieu à l’Université de Berne du 26 au 28 juin 2013, le Medi@LAB-Genève a organisé une plénière et un workshop sur les inégalités et les médias sociaux.

Leur objectif était d’explorer dans quelle mesure les technologies de la communication, et les nouvelles technologies en général, ont le potentiel de réduire les inégalités sociales ou, au contraire, de les renforcer.

Plénière « Media, social technologies and communication inequalities »

Digital divides: from a binary categorisation to the new digital divide

Patrick-Yves Badillo, Professeur et directeur du Medi@LAB-Genève, et Serge Proulx, Professeur titulaire à l’Ecole des Médias, Faculté de Communication de l’Université du Québec à Montréal, ont présenté les nouveaux enjeux de la division numérique à l’heure où l’utopie

Un des nos étudiants revient sur l’intervention de Daniel Warner, invité du cours de communication politique

Written by Tappolet. Posted in Travaux d'étudiants

dwarnerLa semaine dernière, dans le cadre du cours « Communication Politique », les étudiants du Master ont eu la chance d’accueillir le Dr. Daniel Warner. Originaire des Etats-Unis, Daniel Warner a notamment participé à la campagne de Robert Francis Kennedy. Il a étudié la philosophie et la science politique et est actuellement Directeur du Centre pour la gouvernance internationale à l’Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement de Genève.

A travers le récit de ses expériences, Daniel Warner est venu rendre compte de ce qu’il juge important dans une campagne politique : l’image de soi. La communication ne s’exprime pas qu’oralement, mais se traduit aussi dans la manière de se « mettre en scène » et de contrôler sa présence. De nos jours, un politicien cherche à construire sa personnalité, car avant ses idées politiques, c’est son image qu’il souhaite vendre au public/électeur.

Daniel Warner s’est exprimé dans la langue de Molière avec un accent qu’il qualifie lui même de « valdo bronxois »,  tout en colorant son discours de divers traits d’humour. Nous l’avons compris lors de cette conférence : l’image qu’un orateur donne de soi est importante. Daniel Warner le sait et semble nous le prouver en utilisant l’humour comme marque de fabrique de sa propre stratégie de communication.

Article réalisé par Annouck, étudiant du master, dans le cadre du cours de stratégie de communication

Christian Campiche

Written by Tappolet. Posted in Conférences

christian-campiche

Par I. Guignet

C’est avec une aisance indéniable que Christian Campiche, journaliste et écrivain suisse-hongrois, est venu donner une conférence aux novices du journalisme à l’Université de Genève mercredi dernier. Après une description de son parcours professionnel, Christian Campiche a su susciter toute l’attention des jeunes élèves.

Le nom de Christian Campiche est de grande renommée dans le milieu du journalisme suisse. Le journaliste-écrivain est aujourd’hui le créateur et directeur du journal en ligne La Méduse, site d’information et participatif suisse. Bien que l’écriture soit une passion depuis son enfance, Christian Campiche n’a pas commencé sa carrière professionnelle par le poste de journaliste. Après avoir terminé l’université, à Genève, il a premièrement travaillé à la revue de la Société de Banque Suisse, puis à l’administration fédérale des finances à Berne dans le secteur de l’enseignement et de recherche. C’est enfin quelques années plus tard qu’il débutera sa carrière journalistique, allant de l’ATS à l’EDITO+KLARTEXT, en passant par l’Agefi, le journal de Genève ou encore La Liberté. Aujourd’hui, La Méduse est le média par lequel le journaliste fait part d’informations portées autant sur l’économie, la santé ou encore l’environnement.

« Les journaux, c’est comme une religion. On s’identifie très fortement à son journal, on fait corps avec ! »

Au travers de son journal en ligne La Méduse, Christian Campiche considère que le journaliste peut enfin pousser un coup de gueule et donner son avis grâce au site en ligne. D’après lui, internet sauvera la presse imprimée. Mais attention ! Ecrire sur Facebook, ce n’est pas du journalisme. Il est également le cofondateur de l’association info-en-danger, association au travers de laquelle il dénonce ce journalisme qui mélange informations et publicités, qui n’est finalement, plus du journalisme. Car non, ce n’est pas au journaliste d’intégrer de la publicité dans son article. Les annonceurs payent pour passer une publicité, les journalistes sont payés pour écrire de l’information, deux domaines qui doivent rester distincts ! Comme il le dit « l’information indépendante et crédible est un droit fondamental du citoyen autant qu’un devoir pour les journalistes et éditeurs ». Il faut éviter de rendre le journal un produit, un produit de vente dans lequel les stratégies de séduction et de communication prennent le pas sur l’information. Et ici, ce sont les rédacteurs en chef que Christian Campiche pointe du doigt. Selon le journaliste, le rédacteur en chef s’approche bien trop du métier de marketing, en oublie qu’il doit représenter la rédaction auprès de l’éditeur et non pas le contraire. Cela, Christian Campiche l’applique à la règle, la vocation de La Méduse, ce sont les médias, et le véritable journalisme d’information, sans corruption quelles qu’elles soient.