« Les usagers au cœur de l’innovation »

Written by Tappolet. Posted in Les doctorants

Sans titre

Virginie Zimmerli

Directeurs de thèse

Professeur P.-Y. Badillo

 Sujet de la thèse

Alors que l’innovation restait auparavant une activité secrète des départements de recherche et de développement (R&D) (Maillet, 2006), quelques entreprises se sont rendu compte récemment de l’utilité d’ouvrir leurs données au public pour voir apparaître des idées d’amélioration initiées par les usagers eux-mêmes. Von Hippel et – par la suite – Cardon parlent alors d’innovation ascendante car « les innovations par l’usage remontent toujours […] vers les centres de recherche » (Cardon, 2006, p. 6).

Cette logique d’open innovation sous-tend une « philosophie ouverte des ressources », l’open data (Noyer, Carmes, 2013, p. 137-138), qui est orientée vers la multiplication des initiatives d’ouverture des données vers le public pour qu’ils puissent les utiliser et les exploiter « sans restrictions de droits d’auteur, de brevets ou d’autres mécanismes » (Noyer, Carmes, 2013, p. 137-138). Ainsi, l’open data favorise un assouplissement des frontières entre les entreprises et le public. En effet, certaines informations internes à l’entreprise sont ouvertes au grand public, et plus particulièrement à une catégorie spécifique du grand public : les « professionnels-amateurs » (ou « pro-am »). Ce faisant, les entreprises escomptent un retour sous forme d’une valeur ajoutée.

Il y a donc une plus grande prise en compte des flux entrants et sortants de connaissances issues des usagers innovateurs, dénommés lead users (Von Hippel, 1988, 2005) – ces individus qui ont des passions et qui créent de nouveaux produits ou services – afin d’accélérer l’innovation interne et également d’élargir les marchés externes d’utilisation des innovations (Asdourian, Zimmerli, 2015).

Publications scientifiques de l’auteur

  • Asdourian, B. & Zimmerli, V. (2015), « Open data, usagers du numérique et entreprises publiques. Les échanges informationnels et relationnels au service de l’innovation dans les transports en commun de Genève », In Badillo, P.-Y. & Pélissier, N., Usages et usagers de l’information à l’ère numérique, Revue Française des Sciences de l’Information et de la Communication, N°6, http://rfsic.revues.org/1316.
  • Badillo, P.-Y., Coll., S. & Zimmerli, V. (2014), « La ré-innovation numérique et les nouveaux usages ». In Badillo P.-Y., Roux D. (dir.), Le futur est-il “e-media” ?, Paris : Economica, pp. 146–157, ISBN 9782717866315.
  • Amey P. et Zimmerli V. (2014), « Les Pratiques informationnelles des adolescents. Du push-pull aux réseaux sociaux », in Les cahiers francophone de l’éducation aux médias, N°6, pp. 47-63.

« Politiques et innovations socio-économiques dans le secteur convergent des télécommunications et des médias au sein de l’Union européenne. Construction des politiques et stratégies des acteurs. »

Written by Tappolet. Posted in Les doctorants

Sans titre

Kenji Tsuchiya

 Directeur de thèse

Professeur P.-Y. Badillo

 Sujet de la thèse

Cette thèse porte sur l’analyse de la construction d’un cadre spécifique d’action des politiques publiques au sein de l’Union européenne et les stratégies des entreprises médiatiques face à la convergence numérique des télécommunications et des médias.

L’accent est porté sur la construction au sein de l’espace communautaire d’un cadre intelligible d’action face aux innovations technologiques. Les jeux d’acteurs et les configurations politiques, économiques et sociales sont mis en avant afin de souligner la spécificité européenne de la convergence numérique et des politiques mises en place.

L’analyse des entreprises médiatiques porte sur l’étude des stratégies gestionnaires et des « tactiques » face au évolutions technologiques, aux usages et à la construction d’une identité aux contours flous.

À travers l’étude de ces deux espaces d’action, l’objectif est de mettre en avant les stratégies ainsi que les processus de rationalisation des identités, aussi bien d’un point de vue gestionnaire que communicationnel.

S’inscrivant dans une approche interdisciplinaire, cette thèse emprunte aux théories des sciences politiques, de la communication et des médias et des sciences de gestion.

Biographie

Kenji Tsuchiya est diplômé en Science Politique de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne, en Sciences de Gestion de l’Université Paris Ouest Nanterre ainsi que de l’Institut Français de Presse de Paris Panthéon-Assas. Il est titulaire d’un master en Economie et Gestion des Télécommunications et des Médias de Paris Dauphine et d’un master en Sciences de la Communication du CELSA Paris-Sorbonne. Ses sujets de recherche et d’intérêts portent sur le web et social-mining, le marketing des médias et les interpénétrations entre Sciences Politiques, Sciences de la Communication et des Médias et Sciences de Gestion. Kenji Tsuchiya réside actuellement à Londres.

« Médias Sociaux et Innovation – le Paradoxe Numérique »

Written by Tappolet. Posted in Les doctorants, Recherche

Sans titre

Angela Bacchetta von Beckh

 Directeurs de thèse

Professeur P.-Y. Badillo

 Sujet de la thèse

Candidat au doctorat dans le cadre du projet Smashing. Le projet de Recherche « Smashing » est financé par le Fonds National Suisse, ainsi que le Fonds de Recherche Luxembourgeois par le biais de LIST, (Luxembourg Institute of Science and Technology) qui coopèrent dans le cadre d’un « consortium agreement » avec la participation de University of Technology, Sydney. Ce projet est dirigé par le Professeur Patrick Yves Badillo, directeur du MediaLab, UNIGE, en ce qui concerne les activités de l’Université de Genève.  Le titre

Smashing – Social Media and Innovation résume la problématique principale qui vise à analyser les liens entre l’Innovation au sein des organisations (entreprises, institutions internationales etc.) et les média sociaux comme les réseaux sociaux publics ( LinkedIn, YouTUBE, Facebook etc.) mais aussi intra-entreprises comme Yammer. Par conséquent, le sujet suivant est le fil conducteur de cette recherche: dans quelles conditions les réseaux sociaux sont accélérateurs d’innovation au sein des organisations, mais éventuellement aussi des freins? Les travaux de recherche sont menés dans un cadre de sondages quantitatifs et qualitatifs, ainsi que des études de cas au sein des entreprises, comme le groupe Bolloré. Première publication prévue concernant les résultats initiaux, centrés autour de la problématique du paradoxe numérique.

« Traitement de l’information identitaire (patrimoine symbolique) par les médias écrits et construction d’une identité collective de conurbation. Une étude de cas: la mise en place du Projet franco-valdo-genevois (2005-2008) »

Written by Tappolet. Posted in Les doctorants, Recherche

Sans titre

Grégory Tesnier

 Directeurs de thèse

Professeur P.-Y. Badillo – Uli Windisch

 Sujet de la thèse

Construire et développer des projets d’intégration territoriale l’échelle d’une conurbation est un exercice politique qui nécessite un travail de communication particulier. Les politiques publiques se basent ainsi sur des  stratégies et des outils de communication originaux pour mettre en valeur une identité collective propre à l’ensemble d’une agglomération. L’agglomération franco-valdo-genevoise offre ici un champ d’étude particulièrement intéressant. Cette dernière est composée de plus de 200 communes, suisses et françaises, où résident aujourd’hui près de 800000 habitants. Pour combattre les discontinuités administratives à l’intérieur de cet espace, les autorités françaises et suisses ont décidé de renforcer la coopération transfrontalière à travers un défi commun: le Projet d’agglomération franco-valdo-genevois lancé en 2005 (qui se nomme aujourd’hui Grand Genève). Cette démarche a abouti à la signature, le 5 décembre 2007, d’une Charte d’engagement. La période qui s’étend du début de l’année 2005 au début de l’année 2008 constitue alors l’enfance d’un Projet politique de conurbation dont l’ambition est de se développer toujours davantage. C’est cette période de l’enfance du Projet que notre recherche se  propose d’étudier. Nous analysons comment le Projet d’agglomération franco-valdo-genevois – et notamment le message identitaire qui lui est lié – a été traité dans la presse entre 2005 et 2008. Cette recherche permet également de définir et d’utiliser la notion de « patrimoine symbolique identitaire » comme outil d’analyse des discours politiques et médiatiques.

« La communication de crise dans les organisations publiques »

Written by Tappolet. Posted in Les doctorants

Anne-claude Steiner

Anne-Claude Steiner

Directeur de thèse

Professeur P.-Y. Badillo

 Sujet de la thèse

La communication de crise est un domaine transversal de la communication qui prend aujourd’hui de plus en plus d’importance. Les collectivités, tout comme les entreprises, doivent se préparer à gérer des situations de crises et déployer une communication circonstancielle.

Ainsi, ce travail a plusieurs objectifs. Le premier consiste à faire un rapide état des lieux de la communication de crise dans les organisations publiques à Genève. Ensuite, il conviendra d’analyser plus spécifiquement les enjeux politiques, stratégiques et organisationnels de la communication de crise dans ces organisations. Cette analyse débouchera sur l’élaboration d’une méthodologie.