Le professeur Badillo interviewé par la Tribune de Genève à propos du rachat d’Orange Suisse par Xavier Niel

Written by Virginie Zimmerli. Posted in Activités, Actualités

Capture d’écran 2014-12-19 à 09.00.07Pour Patrick-Yves Badillo, directeur de Medi@LAB-Genève de l’Université de Genève, le chemin sera ardu: «Swisscom est leader sur un marché où le client ne change pas si facilement d’opérateur. Les nouveaux entrants doivent donc être financièrement bien dotés et créatifs sur le plan marketing.» Mais cet expert considère aussi que «Xavier Niel, qui a volé au secours du quotidien Le Monde, dispose de liquidités importantes et dynamisera le marché. Des baisses conséquentes de prix dans les mobiles, comme en France, sont à prévoir…»
Patrick-Yves Badillo souligne encore un atout que le propriétaire de Free ne manquera pas d’abattre: «Les télécoms françaises sont l’une des industries les plus innovantes en France. Les télécoms suisses vont être soumises à une nouvelle et rude concurrence. Des innovations technologiques et d’usages devraient se profiler. Xavier Niel est en mesure de saisir toutes les opportunités du numérique, comme il l’a fait régulièrement depuis son arrivée sur les marchés de l’internet et des mobiles en France.»

Plus d’info ici

Mots-clefs : , , , , ,