Le biais de Tirésias : Dialogisme et intertextualité entre Dollhouse de Joss Whedon et l’œuvre d’Angela Carter, par Magali Minoia.

Written by Virginie Zimmerli. Posted in Mémoires de diplôme

Capture d’écran 2014-09-18 à 14.17.21Soutenance le 4 septembre 2014

Notre travail s’interroge sur la manière dont un corpus issu de la culture populaire, le feuilleton de science-fiction Dollhouse, s’attache à transmettre un discours féministe polémique, inspiré par l’œuvre de l’auteur britannique Angela Carter. A travers une réflexion sur l’intertextualité, la sémiotique peircienne et le dialogisme bakhtinien, nous avons élaboré un cadre herméneutique mettant en lumière les techniques d’écriture communes de Whedon et de Carter. En outre, nous nous sommes inspirée de la méthode élaborée par Mikhaïl Iampolski dans son ouvrage The Memory of Tiresias : Intertextuality and Film afin de comprendre la manière dont les mythes de la culture et l’identité subjective de l’audience se fondent et se négocient à travers des intertextes et un dialogisme complexes. Cela nous a permis d’éclairer le fonctionnement d’un phénomène d’allusions ― Whedon n’ayant jamais explicitement fait état de l’influence de l’écrivaine sur ses feuilletons ― s’exprimant sur des médias différents.