Une étudiante rencontre Olivier Perez Kennedy

Written by Tappolet. Posted in Travaux d'étudiants

Fondateur de l’agence Enigma, Olivier Perez Kennedy conseille les étudiants à se lancer dans des projets pratiques, faire des stages et lire pour être toujours « up to date ».

“Dans le travail il n’y a pas de note, c’est pass or fail et presque pass, c’est aussi nul que fail.”

En tant que fondateur et président d’Enigma, en quoi consistent vos activités?

Mes activités principales sont le développement business, la stratégie, la création de stratégie et le management de l’équipe. J’ai une implication stratégique sur les solutions proposées à nos mandataires.

Quelle a été votre formation professionnelle?

J’ai suivi une formation d’acteur.

A la suite de vos études, quel a été votre parcours professionnel?

J’ai fait pendant 5 ans une carrière d’acteur dans laquelle j’avais aussi un groupe de théâtre et une petite boîte de production. J’ai fait de la communication pour cette boîte-là et une autre entreprise m’a engagé. Je suis devenu membre du board de l’entreprise et ensuite d’autres actionnaires m’ont embauché pour faire de la communication pour eux. Finalement j’ai décidé de monter une agence de communication qui ne ressemblait à aucune avec lesquelles j’avais travaillé moi-même. J’avais envie de créer quelque chose de rêvé et d’être le partenaire idéal pour les mandataires.

En quoi, vos études, vous ont-elles aidé pour votre travail aujourd’hui?

Pas grand-chose. J’ai appris en faisant de la communication. À une période où tout changeait, la recette d’avant ne fonctionnait plus et personne ne connaissait de nouvelles recettes pour faire de la communication. On était tous au même niveau. Je suis entrepreneur et maintenant j’apprends le travail de management.

Quelles seraient, selon vous, les compétences requises pour exercer les métiers de la communication?

Il y a plusieurs métiers dans la communication mais il faut avoir à la fois un grand sens de l’organisation et savoir coordonner le travail de multiples personnes. Dans le digital il y a un développeur, un webdesigner, un directeur artistique, etc.

Un grand sens pratique est-également très important, d’après moi. Qu’est-il possible de faire, qui fonctionnera ? C’est pour ça que pas mal de gens venant du milieu du cinéma se débrouillent très bien dans la communication. Il faut aussi beaucoup de créativité et surtout de curiosité.

Avez-vous constaté une évolution des métiers de la communication? Avez-vous observé une émergence de nouveaux métiers dans le secteur?

Oui, tout ce qui est lié au digital est complétement neuf. Je ne pense pas que la communication digitale et la communication classique restent séparées très longtemps. Aujourd’hui on ne peut vraiment pas monter de campagnes sans joindre les deux. La communication classique, il faut la challenger en permanence.

« La manière dont on communique a changé, on ne se souvient plus très bien comment on communiquait avant les téléphones portables ou les réseaux sociaux. C’est une modification profonde de paradigme. »

Selon vous, quel serait l’avenir des métiers de la communication?

Je n’ai jamais travaillé dans une agence classique. Quand on m’explique comment c’était, ça ne donne pas envie en tant que métier. C’est intéressant mais répétitif. Dans la communication classique, le plus grand budget fait plus de bruit. Aujourd’hui, je pense que celui qui prend la meilleure option est celui qui a plus de résultats. C’est beaucoup plus démocratisé et accessible. Celui qui gagne, c’est celui qui gère le mieux son espace média, son message et qui a le meilleur parcours utilisateur. C’est l’intelligence, la stratégie qui gagne.

Quels sont les profils recherchés par Enigma?

Nous sommes spécialisés en campagne management. Il faut être très bien organisé, avoir des connaissances dans le digital et des expériences du online. Il faut aussi comprendre différents aspects techniques, qu’est-ce le html ou comment imprime-t-on une affiche, par exemple.

En tant que professionnel de la communication, quel conseil donneriez-vous à un étudiant en formation dans ce domaine?

Si c’est pour travailler chez Enigma, gérez un projet web personnel ; un blog, une campagne online… Essayez de résoudre les problèmes, trackez les résultats. Il faut se renseigner sur les logiciels dédiés.  Formez-vous, n’attendez pas qu’on vous forme. Les connaissances purement théoriques ne suffisent pas, il faut essayer de voir comment faire quelque chose en pratique. Trouvez les agences les plus intéressantes et essayez de faire des stages chez elles. Il faut aussi lire, non seulement des œuvres proposées par des professeurs mais tout ce qui est essentiel dans le domaine.

Quelle est la politique de stage au sein de votre agence?

On a tout le temps un stagiaire graphiste et un stagiaire campaign manager. Ce sont des stages rémunérés de 6 mois. En 6 mois on a le temps de devenir performant. Le but c’est de gérer un petit projet de A à Z pour un client réel, avec les problèmes réels.

Enigma
Enigma est une agence de stratégie marketing et de communication fondée en 2008. Elle propose de nombreux services tels que business model generation, campagne social media et publicité digitale. L’objectif d’Enigma est « d’offrir des solutions innovantes et audacieuses à une clientèle toujours plus diversifiée ». Parmi les réalisations d’Enigma figurent, parmi d’autres, une campagne politique pour le PDC, une plateforme d’échange d’informations pour Nespresso, une newsletter pour Tissot et une nouvelle identité visuelle pour l’Armée du Salut. Enigma publie ses annonces de stage sur le site cominmag.ch.

Travail réalisé par Hanna, étudiante en 1ère année